Communique de presse : Le Canada agit afin de répondre à l’appel de l’OMS pour éliminer le cancer du col de l’utérus

Une organisation pancanadienne organise un Sommet sur l’élimination du cancer du col de l’utérus avec des partenaires de l’ensemble du système canadien de lutte contre le cancer

Sous embargo jusqu’au 4 février 2020

TORONTO (le 4 février 2020) – Aujourd’hui a lieu la Journée mondiale contre le cancer et le Partenariat canadien contre le cancer (le Partenariat) appelle les partenaires des soins de santé et des communautés de tout le Canada à unir leurs efforts pour en finir avec le cancer du col de l’utérus au Canada d’ici 2040. Le Partenariat dirige l’élaboration et la mise en œuvre d’un plan canadien visant à permettre à ce pays d’atteindre l’objectif d’élimination fixé par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS). Le plan vise à atteindre une vaccination complète contre le VPH pour les filles et les garçons; à passer au test de détection du VPH comme méthode primaire tout en offrant l’autoprélèvement dans le cadre des programmes de dépistage du cancer du col de l’utérus; et à assurer un suivi rigoureux lorsque des anomalies sont repérées. Cela fera avancer la santé des femmes et mènera, au Canada, à l’élimination du cancer du col de l’utérus d’ici 2040 (document en anglais seulement).

En matière de cancer du col de l’utérus, les femmes des Premières Nations, inuites et métisses continuent d’obtenir des résultats moins satisfaisants que les autres Canadiennes, et l’incidence de ce cancer est trois fois plus importante chez certaines de ces femmes par rapport aux femmes non autochtones, avec un taux de mortalité lié à la maladie quatre fois supérieur1,2. Appuyer l’équité est un volet important des efforts visant à surmonter les obstacles à l’accès aux soins, particulièrement à des soins adaptés à la culture. Les obstacles géographiques auxquels sont confrontées de nombreuses femmes des Premières Nations, inuites et métisses concernent également les communautés rurales et éloignées mal desservies du Canada qui, selon le Registre canadien du cancer, connaissent une incidence supérieure du cancer du col de l’utérus par rapport aux zones urbaines.

Le Plan d’action accélérera les efforts du Canada en vue de renforcer les composantes de base de la prévention, du dépistage et du traitement du cancer du col de l’utérus, en mettant principalement l’accent sur la réduction des lacunes dans les soins et sur l’amélioration des résultats chez les femmes des Premières Nations, inuites et métisses qui sont atteintes d’un cancer du col de l’utérus.

Lisez le Globe and Mail d’aujourd’hui pour en savoir plus sur le besoin urgent de collaborer avec les Premières Nations, les Inuits, les Métis et les communautés mal desservies afin d’améliorer les expériences et les résultats liés au cancer du col de l’utérus.

Le Plan d’action pour l’élimination du cancer du col de l’utérus permettra de réaliser certaines priorités clés de la Stratégie canadienne de lutte contre le cancer 2019-2029, dont le Partenariat est le coordonnateur. Il constitue l’un des premiers exemples de la façon dont les priorités de la Stratégie peuvent être réalisées pour permettre d’offrir un accès équitable à des soins de grande qualité pour l’ensemble des Canadiens, réduisant ainsi le risque de cancer dans la population; de diagnostiquer le cancer plus rapidement, avec exactitude et à un stade plus précoce; d’offrir des soins adaptés à la culture et plus près du domicile; et de fournir des soins contre le cancer propres aux peuples autochtones et déterminés par ces derniers.

Le Partenariat est l’hôte du Sommet sur l’élimination du cancer du col de l’utérus, qui se tiendra aujourd’hui à Toronto. L’événement réunira les gouvernements provinciaux et territoriaux, des experts nationaux et internationaux, des organismes de lutte contre le cancer, des dirigeants des Premières Nations, des Inuits et des Métis, des organismes de santé publique, des professionnels de la santé, des groupes de défense de la santé des femmes et des patientes. Le Sommet déterminera comment réaliser de façon concrète l’objectif du Plan d’action pour l’élimination du cancer du col de l’utérus au Canada d’ici 2040.

Le cancer du col de l’utérus au Canada

Chaque année au Canada, plus de 1 300 femmes reçoivent un diagnostic de cancer du col de l’utérus et plus de 400 en meurent3. Presque tous les cas de cancer du col de l’utérus sont causés par le virus du papillome humain (VPH), qui est évitable grâce au vaccin contre le VPH. Le vaccin, qui est financé par les fonds publics, est offert aux élèves de sexe masculin et féminin de chaque province et territoire dans le cadre de programmes scolaires4. Il est également essentiel de procéder à un dépistage régulier chez les femmes adultes, car le taux de survie est élevé lorsque le cancer du col de l’utérus est détecté à un stade précoce5.

D’ici 2040, avec un Plan d’action qui établit les cibles suivantes et les atteint, le Canada atteindra l’objectif d’élimination du cancer du col de l’utérus de l’OMS6 :

  • Immunisation : D’ici 2025, 90 % des élèves seront entièrement vaccinés contre le VPH à l’âge de 17 ans.
  • Dépistage : D’ici 2030, 90 % des personnes admissibles auront subi un test de détection du VPH; 90 % des personnes admissibles seront à jour quant au dépistage du cancer du col de l’utérus; et pas moins de 80 % des personnes admissibles appartenant à tout groupe identifiable seront à jour quant au dépistage du cancer du col de l’utérus.
  • Suivi : D’ici 2030, 90 % de toutes les personnes dont le test de détection du VPH est positif devront avoir un plan de suivi clair et approprié, conçu et communiqué au cours des trois mois suivant le test associé au résultat positif; 90 % de toutes les personnes considérées comme présentant un risque élevé d’anomalies importantes du col de l’utérus subiront une colposcopie en temps opportun; et pas moins de 90 % des personnes de tout groupe identifiable feront l’objet d’un suivi.

Pour en savoir plus sur le Partenariat canadien contre le cancer et l’initiative visant à éliminer le cancer du col de l’utérus au Canada, consultez la page www.partenariatcontrelecancer.ca/coldeluterus.

-30-

Citations

L’honorable Patty Hajdu, ministre de la Santé

« Bien que d’importants progrès aient été réalisés au cours des dernières décennies pour réduire les taux de cancer du col de l’utérus au Canada, il reste encore beaucoup à faire pour augmenter la vaccination contre le VPH et améliorer le processus et le délai entre le dépistage et le traitement. En travaillant ensemble, le Canada deviendra un chef de file du mouvement mondial visant à éliminer le cancer du col de l’utérus.»

Dre Heather Bryant, M.D., Ph. D., présidente du comité consultatif sur l’élimination du cancer du col de l’utérus au Canada et responsable scientifique principale de la santé de la population au Partenariat canadien contre le cancer

« Nous devons accélérer nos travaux sur la façon dont nous gérons la prévention et les soins du cancer du col de l’utérus au Canada. Le Sommet d’aujourd’hui rassemble les acteurs clés du système de santé, de la santé publique et de la santé des femmes ainsi que des experts internationaux en vue de mieux comprendre nos rôles et responsabilités au cours des vingt prochaines années pour atteindre l’objectif d’élimination du cancer du col de l’utérus d’ici 2040. »

À propos de la Journée mondiale contre le cancer

La Journée mondiale contre le cancer a lieu le 4 février de chaque année et est l’initiative unique qui donne l’occasion à tous les pays du monde de s’unir afin d’accroître la visibilité du cancer de façon positive et inspirante. Coordonnée par l’Union internationale contre le cancer (UICC), la Journée mondiale contre le cancer de cette année est organisée sous la bannière du slogan « Je suis et je vais », et célèbre le pouvoir de l’action individuelle pour réduire le fardeau du cancer à l’échelle mondiale. La Journée mondiale contre le cancer nous permet de réfléchir à ce que nous pouvons faire, d’apporter notre soutien et de passer à l’acte pour lutter contre le cancer.

Cette année, pour marquer la Journée mondiale contre le cancer, les monuments suivants seront illuminés en orange et en bleu le 4 février 2020 :

  • Tour de Calgary, Calgary (Alberta)
  • Voiles de la Place du Canada, Vancouver (Colombie-Britannique)
  • Tour CN, Toronto (Ontario) (en attente de confirmation)
  • Édifice de la Confédération, St. John’s (Terre-Neuve-et-Labrador)
  • Hôtel de ville de Halifax (Nouvelle-Écosse)
  • Pont High Level, Edmonton (Alberta)
  • Niagara Falls, Niagara Falls (Ontario)
  • Centre du patrimoine de la GRC, Regina (Saskatchewan)
  • Enseigne « Winnipeg » de la Fourche, Winnipeg (Manitoba)
  • Vancouver Convention Centre, Vancouver (Colombie-Britannique) (en attente de confirmation)

À propos de l’appel à l’action lancé par l’Organisation mondiale de la Santé pour éliminer le cancer du col de l’utérus

En mai 2018, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a annoncé son appel mondial à l’action pour l’élimination du cancer du col de l’utérus, qui est fondé sur la volonté politique de faire de cette élimination une réalité. Appelant les intervenants à collaborer pour atteindre cet objectif, l’OMS a élaboré une stratégie mondiale pour accélérer l’élimination du cancer du col de l’utérus, en fixant pour la période de 2020-2030 des objectifs qui aideront les pays à éliminer le cancer du col de l’utérus. En mai 2020, un projet de stratégie pour l’élimination du cancer du col de l’utérus en tant que problème de santé publique sera soumis à l’approbation de l’Assemblée mondiale de la Santé, qui définira le seuil à partir duquel le cancer du col de l’utérus aura été éliminé en tant que problème de santé publique lorsque tous les pays auront atteint un taux d’incidence inférieur à 4 cas pour 100 000 femmes7.

À propos du Partenariat canadien contre le cancer

En sa qualité de coordonnateur de la Stratégie canadienne de lutte contre le cancer (la Stratégie), le Partenariat collabore avec la communauté canadienne de la lutte contre le cancer pour s’assurer que moins de personnes sont atteintes de cancer, que plus de gens y survivent, et que ceux qui sont touchés par la maladie jouissent d’une meilleure qualité de vie. Ces travaux sont orientés par la Stratégie, qui a été actualisée en 2019, afin d’apporter des changements mesurables pour tous les Canadiens touchés par le cancer de 2019 à 2029. Les huit priorités de la Stratégie permettront de relever les défis les plus urgents et comprennent trois priorités propres aux peuples autochtones et déterminées par ces derniers et des mesures pour les Premières Nations, les Inuits et les Métis, qui sont représentés pour la première fois dans la Stratégie, ce qui reflète l’engagement du Canada envers la réconciliation. Le Partenariat fera progresser les priorités, en collaboration avec des organisations et des personnes qui se trouvent en première ligne des soins contre le cancer – les provinces et les territoires, les professionnels de la santé, les personnes atteintes de cancer et leurs aidants, les gouvernements, les organisations et les communautés des Premières Nations, des Inuits et des Métis, et son bailleur de fonds, Santé Canada. Apprenez-en davantage au sujet du Partenariat et de la Stratégie actualisée sur le site www.strategiesurlecancer.ca.

Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :

Nick Williams, agent des communications, Relations avec les médias, Partenariat canadien contre le cancer

416-915-9222, poste 5799 (bureau); 647-388-9647 (cellulaire), nick.williams@partnershipagainstcancer.ca

Références
1- Ahmed, S., Shahid, R. K., Episkenew, J. A. (2015). Disparity in cancer prevention and screening in aboriginal populations: recommendations for action. Current Oncology, 22(6), 417-426. Disponible à l’adresse : https://current-oncology.com/index.php/oncology/article/view/2599/1985. [Consulté le 14 janvier 2020].
2- Action cancer Ontario. (2017). Cancer in First Nations People in Ontario: Introduction and Overview. Disponible à l’adresse : https://www.cancercareontario.ca/sites/ccocancercare/files/assets/CancerFirstNationsReport_Accessible.pdf. [Consulté le 14 janvier 2020].
3- Agence de la santé publique du Canada. Cancer du col de l’utérus. Disponible à l’adresse : https://www.canada.ca/fr/sante-publique/services/maladies-chroniques/cancer/cancer-uterus.html. [Consulté le 27 novembre 2019].
4- Gouvernement du Canada. Virus du papillome humain (VPH). Disponible à l’adresse : https://www.canada.ca/fr/sante-publique/services/maladies/virus-papillome-humain-vph.html. [Consulté le 9 décembre 2019].
5- Société canadienne du cancer. Statistiques de survie pour le cancer du col de l’utérus. Disponible à l’adresse : https://www.cancer.ca/fr-ca/cancer-information/cancer-type/cervical/prognosis-and-survival/survival-statistics/?region=on. [Consulté le 30 décembre 2019].
6- Organisation mondiale de la Santé. Cervical cancer elimination strategy. Disponible à l’adresse : https://www.who.int/cancer/cervical-cancer/cervical-cancer-elimination-strategy. [Consulté le 27 novembre 2019].
7- Organisation mondiale de la Santé. Cervical cancer – Eliminating cervical cancer. Disponible à l’adresse : https://www.who.int/health-topics/cervical-cancer#tab=tab_2. [Consulté le 23 décembre 2019].