Dépistage du cancer du sein au Canada : surveillance et évaluation des indicateurs de qualité – rapport des résultats de 2009 à 2010 (publié en 2015)

Consultez ce rapport de 2015 pour obtenir des données de toutes les provinces et d’un territoire sur les programmes de dépistage du cancer du sein en 2009 et en 2010 pour les femmes âgées de 50 à 69 ans

Le cancer du sein est le type de cancer le plus courant et la deuxième cause de décès par cancer chez les femmes canadiennes. Bien que le cancer du sein puisse être diagnostiqué à tout âge, plus de la moitié des nouveaux cas surviennent chez des femmes âgées de 50 à 69 ans. La détection précoce par l’intermédiaire du dépistage, combinée à un traitement efficace, demeure la meilleure option pour réduire la mortalité attribuable au cancer dans ce groupe d’âge.

La surveillance des programmes organisés de dépistage du cancer du sein aide à comprendre leur incidence sur la fréquence de la maladie et les décès dus à ce cancer, et les inconvénients possibles associés au dépistage. Les résultats généraux appuient les programmes de dépistage et aident à s’assurer que les femmes canadiennes ont accès à des services de dépistage du cancer du sein organisés et d’excellente qualité.

Ce rapport fournit un résumé des résultats. En 2009 et 2010, les programmes organisés de dépistage du cancer du sein ont offert plus de trois millions de dépistages aux femmes canadiennes âgées de 30 ans et plus. La participation des femmes de 50 à 69 ans était de 53,2 % en 2010, une légère hausse par rapport à 52,1 % en 2009.

Bien que ce taux demeure considérablement en dessous de la cible de 70 %, la participation différait largement entre les provinces et les territoires, allant de 31,7 % à 64,6 % en 2010.  En 2009, la majorité des femmes de 50 à 67 ans sont retournées subir un dépistage dans les 30 mois.

Le rapport conclut que les programmes organisés de dépistage du cancer du sein continuent de fournir des services aux femmes canadiennes Les programmes visent à diminuer les décès dus au cancer du sein, tout en réduisant au minimum les inconvénients du dépistage au moyen de l’évaluation des programmes, de la recherche continue et de l’adaptation des programmes afin de tenir compte des nouvelles données et technologies.

La Base de données canadienne sur le dépistage du cancer du sein (BDCDCS) offre une tribune qui permet aux provinces et aux territoires d’échanger des renseignements, de comparer les résultats et de collaborer pour résoudre les défis rencontrés dans le cadre des programmes.  Les renseignements que renferme ce rapport sont mis à la disposition des gouvernements, des organismes de lutte contre le cancer, des gestionnaires de programmes de dépistage, des professionnels de la santé et d’autres intervenants du domaine du cancer du sein pour appuyer les activités des programmes organisés de dépistage du cancer dans l’ensemble du Canada.

Document à télécharger