Conception d’environnements bâtis et externes : aménagement de zones ombragées dans les politiques de développement et de planification locales

Découvrez comment les gouvernements locaux peuvent réduire l’exposition au rayonnement ultraviolet solaire dans les environnements bâtis et externes en intégrant des zones ombragées dans les politiques de développement et de planification

Dans cette ressource sur les politiques en matière de rayonnements UV

Aménagement de zones ombragées dans les politiques de développement et de planification

Enjeu

S’assurer que les environnements bâtis et externes sont conçus et maintenus de façon à faciliter l’adoption de comportements sains, y compris la réduction de l’exposition aux rayonnements UV1,2,3

Mesure

Élargir la portée des politiques locales et régionales relatives aux zones ombragées et renforcer les exigences en la matière2

  • s’assurer que les zones ombragées sont intégrées dans la planification urbaine et les espaces ouverts, et dans l’approbation des permis d’urbanisme3
  • s’assurer de prendre en considération les zones ombragées lors de la planification et de l’approbation des infrastructures publiques ainsi que la rénovation des infrastructures existantes, y compris l’aménagement paysager3
  • procurer davantage de zones ombragées durables de qualité dans les nouveaux lotissements3

Degré d’adoption des politiques*

FAIBLE

Mesures actuellement en place au Canada

La plupart des municipalités** ont des politiques de développement et d’utilisation des terres qui exigent la préservation des arbres existants ou le remplacement des arbres dans les nouveaux lotissements ainsi que des exigences minimales pour la plantation d’arbres dans les zones commerciales, résidentielles et industrielles. Cependant, ces politiques font peu pour augmenter le couvert des arbres et l’aménagement de zones ombragées durables de qualité.

Onze des 31 municipalités du répertoire disposent d’au moins un document politique qui intègre l’aménagement de structures créant des zones ombragées naturelles (arbres) ou artificielles dans la planification de l’utilisation des terres et les pratiques de développement des infrastructures publiques, comme les parcs et les rues. Parmi ces municipalités, St. John’s, Halifax, Fredericton, Montréal, Toronto, la région de Peel, Mississauga et Regina mentionnent précisément l’aménagement de telles structures pour procurer des zones ombragées. Toronto et Halifax indiquent que la prévention du cancer de la peau constitue un avantage.

Plusieurs municipalités ont également des documents d’orientation comprenant des dispositions pour l’aménagement de zones ombragées à divers endroits au sein de la collectivité, lesquels viennent compléter les politiques de développement et d’utilisation des terres. Dans la plupart des cas, le respect de ces documents d’orientation n’est pas obligatoire. (Pour obtenir de plus amples renseignements sur les municipalités qui ont adopté des documents d’orientation pour la protection contre les rayonnements UV solaires, veuillez consulter la page Web intitulée Lignes directrices relatives aux rayonnements UV solaires au niveau local.)

La Policy for the Provision of Shade at Parks, Forestry and Recreation Sites [politique sur la mise à disposition de zones ombragées dans les parcs, forêts et aires de loisir] de Toronto est la seule politique locale autonome qui s’engage précisément à aménager des zones ombragées dans les parcs, forêts et aires de loisir; et à augmenter progressivement le nombre d’installations municipales dans le cadre d’une démarche de réaménagement et d’élaboration.

* Niveaux d’adoption : faible = très peu de territoires de compétence ont adopté une mesure fondée sur des données probantes en matière de politiques; moyen = certains territoires de compétence, mais pas tous, ont adopté une mesure fondée sur des données probantes en matière de politiques; élevé = la plupart des territoires de compétence ont adopté une mesure fondée sur des données probantes en matière de politiques.

** Le Répertoire des politiques de prévention recueille des renseignements sur 31 municipalités canadiennes (les 18 plus grandes municipalités au Canada et au moins une ou deux des plus grandes municipalités dans toutes les autres provinces et tous les autres territoires).


Références

1 Fonds mondial de recherche contre le cancer (2009). Policy and Action for Cancer Prevention. Disponible à l’adresse : http://www.wcrf.org/sites/default/files/Policy_Report.pdf.

2 Action Cancer Ontario. (2016). Prevention System Quality Index. Disponible à l’adresse : https://www.cancercareontario.ca/en/statistical-reports/prevention-system-quality-index.

SunSmart Victoria. (2015). Policy Statements and Actions. Disponible à l’adresse : http://www.sunsmart.com.au/downloads/communities/local-government/suggested-policy-statements.pdf.